MCO
Alors que Heriat est sur le départ
Mekkaoui résilie son contrat
La direction du Mouloudia a réussi à trouver hier matin un terrain d’entente avec l’arrière gauche, Zineddine Mekkaoui qui a résilier son contrat. Le joueur a touché trois mois de salaire renonçant au reste de son argent contre sa lettre de libération.
Après plusieurs rounds de négociations, les deux parties ont décidé de mettre un terme à leur collaboration.
Mekkaoui qui a passé trois saisons au sein des Rouge et Blanc lui qui est arrivé l’été 2017 n’a pas trop joué cette saison suite aux choix du staff technique. Ne se sentant plus comme une pièce maitresse dans l’échiquier des «Hamraoua», le joueur a préféré partir avant le terme du championnat.
D’autres joueurs peuvent lui emboiter le pas à l’image de Hamza Heriat qui par contre se trouve en fin de contrat. Le joueur qui a saisi le TAS pour réclamer son du de la saison 2013-2014 n’est pas prêt à renoncer à la moitié de ses salaires de cette saison.
Cette divergence avec la direction actuelle va le pousser à mettre prématurément un terme à son aventure avec les »Hamraoua».
Selon nos sources, le joueur n’a pas l’intention de retourner au Mouloudia encore moins de prolonger son contrat et ce après avoir passé six ans au club.
L’autre élément qui est sur le départ n’est autre que le portier Oussama Litim qui a envoyé une mise en demeure à la direction où il demande carrément ses arriérés. L’enfant de Bouhamama est en train de préparer son dossier pour saison la CRL. Cela prouve si besoin était, que le portier numéro 1 du Mouloudia souhaite changer d’air d’autant plus que ce n’est pas les contacts qui lui manquent cet été.
Dans le même contexte, l’on vient d’apprendre que la direction devra entrer dans les toutes prochaines heures en contact avec le milieu de terrain, Mansouri Zakaria pour essayer de le convaincre une nouvelle fois à baisser son salaire. Le joueur qui est d’accord sur le principe de renoncer à une partie de son argent en discutant à maintes reprises avec le directeur général, Chérif El Ouazzani Si Tahar sera attendu à Oran dans les meilleurs délais.
A.B

MCA
Le «Doyen» dans l’impasse...
Alors qu’entre les trois grands clubs de la capitale MCA, USMA et le CRB la bataille pour le recrutement fait rage, les Mouloudéens accusent un retard considérable par rapport à leurs voisins et ce en raison du fait que le Doyen n’arrive toujours pas obtenir les moyens de sa politique.
Le vieux club algérois attend toujours impatiemment l’arrivée des 20 milliards de centimes représentant le budget que leur a accordé la Sonatrach pour la prochaine saison.
En fait tant que cet argent ne rentre pas dans les caisses du club le Mouloudia ne pourra effectuer aucun recrutement surtout au moment où la surenchère bat son plein.
Le président Almas n’a pas cessé d’attirer l’attention des responsables la Sonatrach sur la nécessité de débloquer la situation. Cela dit tout le monde s’accorde a dire ces fameux 20 milliards de centimes ne vont certainement pas suffire a faire fonctionner le MCA pendant toute une saison et encore moins assurer la masse salariale même dans le cas ou le projet du président Almas de plafonner les salaires à 200 millions est appliqué.
Car dans ce cas de figure toutes les recrues éventuelles vont préférer bifurquer vers le CRB ou l’USMA deux clubs qui baignent pour le moment dans l’aisance financière et où il n’y a pas de limitation dans les salaires.
Autant dire que les Mouloudéens sont actuellement coincés et plus particulièrement celui qui a la charge du recrutement qui a du mal a convaincre les joueurs pressentis de patienter. Parmi ces derniers il y a le fameux Merzougui l’ex Mouloudéen. qui a purgé une suspension de quatre années pour dopage et qui est reparti avec brio sous les couleurs de la JSM Skikda et qui est toujours lié avec ce club.
Un autre Skikdi en l’occurrence l’arrière central Haddad a été lui aussi contacté, ce dernier étant en fin de contrat attend le salaire 140 millions que lui ont promis les Mouloudéens et les deux mois de salaire d’avance pour mettre sa signature au bas du contrat. L’autre joueur pour lequel beaucoup de clubs se bousculent est l’attaquant du CSC Belkacemi qui a réalisé une belle saison avec les Sanafir. Là aussi Monsieur recrutement du MCA Tarek Lazizi a les mains liées et donc rien de palpable à proposer aux joueurs ciblés alors que tout le monde sait que de nos jours la parole n’a de valeur que par le concret c’est à dire l’argent.
Le président Almas et ses collaborateurs sont donc plus que jamais dos au mur.
R. Bendali

 

tarif