Eliminatoires de la CAN-2021
Algérie - Zambie
Ce soir à 20h00 au stade Mustapha Tchaker de Blida
Eviter de trébucher d’entrée
La sélection algérienne de football accueillera jeudi son homologue zambienne au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h00), avec la ferme intention de démarrer du bon pied les qualifications (Gr. H) de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 au Cameroun.
Pour leur première sortie officielle depuis la CAN-2019 remportée en Egypte, les «Verts» vont replonger dans l’ambiance de la compétition continentale après avoir disputé trois tests amicaux, soldés par deux victoires (face au Bénin 1-0 et à la Colombie 3-0) pour un nul à Blida devant la RD Congo (1-1).
Bien entamer cette campagne qualificative devrait permettre au «Club Algérie» de se mettre rapidement sur les bons rails et éviter une contre-performance qui pourrait compliquer la mission de sceller sa qualification avant terme, dans un groupe où figurent également le Botswana et le Zimbabwe. L’équipe nationale enchaînera quatre jours plus tard en
affrontant les «Zebras» botswanais à Gaborone.
«Il est toujours très important de bien démarrer cette phase de qualification, notamment à domicile. Rien ne sera facile et on se doit de remporter les trois points à domicile. Le match face à la Zambie ne sera pas uniquement difficile sur papier mais aussi par rapport à la double confrontation perdue lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.
Je pense que le fait d’avoir perdu six points face à eux constituera une motivation pour nous», a déclaré Belmadi mardi en conférence de presse tenue au Centre technique national de Sidi-Moussa (Alger).

La Zambie,
un sérieux client avide de rachat

Sur le plan de l’effectif, Belmadi a innové en appelant pour la première fois trois nouveaux joueurs : Maxime Spano-Rahou (FC Valenciennes/France), Réda Halaïmia (Beerschot VA/Belgique) et Adam Zorgane (Paradou AC).
L’attaquant Hillel Soudani (Olympiakos/Grèce) signe son retour après une année d’absence pour cause d’une méchante blessure au genou qui l’a également privé de la dernière CAN-2019. En revanche, le milieu offensif d’Al-Rayyan (Qatar) Yacine Brahimi n’a pas été convoqué pour des «raisons familiales», selon Belmadi.
«La Zambie est une bonne équipe, elle nous a battus en aller et retour il y a deux années. Il faut rester concentré. Toute équipe qui viendra à Blida, il faut la battre», a affirmé l’attaquant d’Al-Sadd (Qatar), Baghdad Bounedjah.
La Zambie (81e au dernier classement de la Fifa) s’était imposée en 2017 lors de ses deux dernières confrontations face à l’Algérie, dans le cadre des qualifications de la Coupe du monde 2018 (3-1 à Lusaka, 1-0 à Constantine).
Incapable de se qualifier pour les deux dernières éditions de la CAN, la sélection zambienneaspire à mettre fin à cette traversée du désert et réhabiliter son image dès ce premier match face au champion d’Afrique.
«Le football est dynamique, tout peut arriver. Il est possible de battre l’Algérie si nous travaillons ensemble. Nous devons travailler dur et jouer à l’unisson», a indiqué le défenseur central et capitaine des «Chipolopolo», Kabaso Chongo (TP Mazembe/RD Congo).
Le sélectionneur de la Zambie, Aggrey Chiyangi, a fait appel à 21 joueurs, dont 13 évoluant à l’étranger, pour les matchs contre l’Algérie et le Zimbabwe (le 19 novembre à Lusaka).
Cette rencontre sera dirigée par un trio arbitral éthiopien dirigé par Bamlak Weyesa Tessema, assisté de ses deux compatriotes Kindie Mussie et Tigle Gizaw Belachew, alors que le 4e arbitre sera Tewodros Litiku.
A noter que la conférence de presse d’Aggrey Chiyangi, initialement prévue ce mercredi à Alger, a été annulée en raison d’un «changement de dernière minute dans le programme de la sélection zambienne», selon la Fédération algérienne de football.

JSS
En prévision du match face au MCO
Bougherara veut des guerriers sur le terrain
La Saoura qui veut réussir sa sortie en match retard face au MCO a repris les entraînements dans la bonne ambiance. L’entraîneur Bougherara n’a pas manqué à l’occasion de la séance de reprise de féliciter ses poulains pour leur courage et la volonté affichée durant le match face à l’USB.
«J’ai été agréablement surpris par votre combativité durant cette rencontre. Nous étions menés au score mais vous n’avez pas baissé les bras. Ce n’était pas parfait, mais la hargne que vous avez déployée a fait la différence. C’est ce que je veux voir à chaque match sur le terrain», a-t-il indiqué à ses poulains.
Pour la prochaine rencontre, le staff technique compte tout faire pour permettre à ses poulains de signer une nouvelle victoire. Pour ce faire, il espère aligner un onze en mesure de bien défendre et de se montrer efficace en attaque.
La séance d’hier a été consacrée à un travail physique à charge modérée.
Bougherara qui estime que ses poulains ont suffisamment de temps pour récupérer avant leur match de samedi prochain face aux «Hamraoua», a profité pour programmer un travail physique avant de terminer la séance par un match d’application entre les joueurs. L’entraînement s’est déroulé dans une bonne ambiance, ce qui laisse supposer que les joueurs ont retrouvé la joie de jouer et qu’ils ont oublié leurs deux dernières défaites en déplacement face au NAHD et l’USMA.
Sur un autre plan, les dirigeants de la Saoura ont été surpris par les propos du président de l’USB qui avait affirmé, à la fin du match de samedi dernier, que son équipe est tombée dans un traquenard.
«Les enregistrements vidéos existent et le délégué du match a tout mentionné sur son rapport. Ce dernier a même été agressé par ce président et n’était l’intervention du service d’ordre, il aurait pu être blessé dans cette agression. Il peut dire ce qu’il veut, son entraîneur Leknaoui a insisté, en fin de match, sur l’accueil royal réservé à son équipe», dira un dirigeant.
RS

 

tarif