Coupe de la CAF (Phase de poules) 5ème journée
Aujourd’hui au stade des martyrs à Benina a 17h00 (huis clos)
Al Hilal de Benghazi - USM Alger
Les «Usmistes» veulent conserver leur place de leader
L’USM Alger fera son retour sur la scène africaine dès aujourd’hui, affrontant en déplacement l’équipe libyenne d’Al Hilal de Benghazi au stade des martyrs à Benina a huis clos pour la 5e journée de la phase de groupes de la Coupe de la CAF. Les Algérois ont déjà validé leur ticket pour les quarts de finale de la compétition, occupant la tête du groupe A avec 10 points, grâce à un parcours impressionnant de trois victoires et un match nul. Cependant, cela ne signifie pas que le prochain match contre l’adversaire libyen sera pris à la légère. Les Rouge et Noir chercheront à conserver leur place de leader, d’autant que leur poursuivant direct, le Modern Futur FC d’Égypte, reste en embuscade avec 7 points. Ce match revêt donc une grande importance, non seulement sur le plan comptable, mais aussi pour sortir de la crise de résultats à laquelle fait face l’USMA au niveau local, marquée par trois défaites lors des trois derniers matchs en championnat. Il sera question pour la formation algéroise, de se refaire une meilleure santé. Retrouver sa forme et sa confiance, dans une compétition qui lui sourit bien, depuis la dernière édition, remporté d’ailleurs par les gars de Soustara. Cependant, la mission de l’USMA s’annonce difficile lors de ce voyage à Benghazi, face à une équipe libyenne qui n’a pas encore abandonné ses espoirs de qualification. Depuis le match aller à Alger (2-0), Al Hilal a apporté plusieurs changements à son effectif, notamment avec l’arrivée de l’attaquant international mauritanien Hemeya Tanji, de l’avant-centre nigérian Robert Christian Mizo et du défenseur central tunisien Aziz Ben Mohamed. Il est sous la conduite d’un nouveau staff technique, dirigé par l’entraîneur serbe Zoran Manojlovic, qui connaît bien le football algérien pour avoir dirigé le CR Belouizdad, et remporter avec lui le titre de champion d’Algérie. Plusieurs joueurs clés, tels que Brahim Benzaza et Ismail Belkacemi, manqueront à l’appel en raison de blessures.
Cependant, le retour du capitaine Zineddine Belaid, absent lors du dernier match en raison d’une grippe, ainsi que celui d’Adem Alilet en défense, renforcent l’équipe pour ce rendez-vous africain en terre libyenne.

Arbitrage tunisien

La commission d’arbitrage de la Confédération africaine de football a désigné des arbitres tunisiens pour diriger le match Al Hilal de Benghazi-USM Alger, qui comptera pour la cinquième journée de la phase de poules de la Coupe de la CAF (groupe A). Haythem Guirat sera l’arbitre principal, assisté de Khalil Hassani et Wael Hannachi. La CAF a également désigné un commissaire de match de la Tunisie, Amine Mougou, pour ce match.

CAN 2025
Les Verts dans le pot A
Alors que la grosse déception de la précédente CAN de football, remportée par la Côte d’Ivoire, pays organisateur, n’est pas encore digérée par les Verts et leurs supporters, le débat sur la 35e édition prévue en 2025 est d’ores et déjà lancé.
En effet, la CAF vient de rendre public la composition des pots en prévision du tirage au sort des éliminatoires qui aura lieu le mois d’avril prochain.
L’équipe d’Algérie, victorieuse de l’édition de 2019 en terre égyptienne, est placée dans le pot A comprenant, comme le veut désormais la tradition, des mastodontes du continent. En dépit donc de la dégringolade des Verts dans le classement mondial de la FIFA pour le mois de janvier, 43e place perdant d’un seul coup pas moins de 13 échelons, ils ont pu tout de même éviter le pire d’être «casés» dans un autre pot, ce qui leur aurait fait hériter d’adversaires redoutables lors de la campagne qualificative à la CAN 2025.
Figurent, outre la sélection nationale, dans le pot A, les pays suivants : Sénégal, Maroc, Nigeria, Égypte, Tunisie, Cameroun, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, RD Congo et Afrique du Sud. Ces gros bras de l’Afrique sont donc certains de ne pas se retrouver dans le même groupe lors de l’opération du tirage au sort.
De son côté, le Pot B est composé du Ghana, du Cap-Vert, de la Guinée, du Gabon, du Bénin, de l’Ouganda, de l’Angola, de la Zambie, de Madagascar, de la Guinée équatoriale, de la Mauritanie et de la Namibie. Le Pot C est également constitué d’équipes qui commencent à se faire connaître, à l’instar du Mozambique et de la Tanzanie.
Les autres sélections du Pot sont le Kenya, le Congo, le Togo, la Guinée-Bissau, la Libye, les Comores, le Malawi, le Zimbabwe, la Sierra Leone et le Soudan. Le Pot D, où se trouvent le Niger, la Centrafrique, la Gambie, le Rwanda, le Burundi, l’Éthiopie, et le Lesotho, sera finalisé le mois de mars prochain après le déroulement de quatre duels (aller-retour) du tour préliminaire, à savoir Somalie – Eswatini, Sao Tomé – Soudan du Sud, Tchad – l’île Maurice et Djibouti – Libéria. Les matches aller et retour auront lieu, selon le calendrier de la CAN, entre le 20 et le 26 du mois prochain.
Les six journées de la phase de poules, rappelle l’instance africaine, se disputeront entre le 2 septembre et le 19 novembre de cette année. Quant à la phase finale de la CAN 2025, elle aura lieu, en terre marocaine, entre le 23 juillet et le 21 août 2024.

 
 

tarif