Aïn Defla
La récolte de la pomme de terre de saison s’annonce bonne
La récolte de la pomme de terre de saison pour la campagne agricole 2023/2024 dans la wilaya d’Aïn Defla «s’annonce bonne» avec un rendement moyen avoisinant les 350 quintaux (qx) à l’hectare, a-t-on appris, auprès de la Direction des services agricoles (DSA).
Le directeur du secteur par intérim, M’hamed Makrachi, a indiqué que le rendement moyen enregistré au début de la campagne de récolte de la pomme de terre de saison a atteint les 350 qx à l’hectare pour la pomme de terre de consommation et 250 qx/hectare pour la pomme de terre de semence, assurant que ces chiffres pourraient connaitre une hausse dans les prochaines semaines. Il a ajouté qu’à la fin du mois de mai, une production de près de 500 000 qx de ce produit de large consommation a été déjà réalisée depuis le début de la campagne, entamée le 20 avril dernier, précisant qu’il s’agit de 245 000 qx de la pomme de terre de consommation et 250 000 qx pour la pomme de terre de semence. Plus de 1700 hectares (ha) ont été déjà récoltés durant la même période à travers la wilaya, a indiqué M. Makrachi, soulignant que 700 ha de la surface récoltée a été réservée à la culture de la pomme de terre de consommation et les 1000 ha concernent la pomme de terre de semence.
Une superficie globale de 6000 ha a été réservée à la culture de cette filière maraîchère durant la campagne agricole 2023/2024 à Aïn Defla,
a-t-il fait savoir, ajoutant que la pomme de terre de semence occupe une surface importante avec 4500 ha, tandis que le tubercule destiné à la consommation s’étend sur 1500 ha seulement.

Aïn Témouchent
400 autorisations pour assurer le transport vers les plages
Les services de la Direction des transports de la wilaya de Aïn Témouchent ont concocté un programme exceptionnel pour garantir le transport des citoyens vers les différentes plages de la wilaya au nombre de 18, durant toute la saison estivale et ce, avec l’attribution de pas moins de 400 autorisations exceptionnelles, dira monsieur Rachid Bouras, directeur des transports.
493 moyens de transport ont été consacrés pour le transport de plus de 95 000 usagers quotidiennement en vue d’assurer le transport des citoyens vers les plages autorisées à la baignade et qui s’étendent sur le littoral témouchentois long de plus de 80 kilomètres.
Le programme comporte le prolongement des autorisations régulières qui desservent les plages et l’attribution d’autorisations exceptionnelles durant la saison estivale pour une durée de trois mois, ainsi que la préparation d’autorisations occasionnelles pour transporter les citoyens vers les plages selon les demandes des transporteurs avec la garantie de la continuité du service régulier des transporteurs qui assurent le transport vers les lignes rurales selon le plan établi auparavant, ainsi que l’attribution des autorisations occasionnelles de fin de semaine.»
Par les chiffres, les mêmes services envisagent d’attribuer 435 autorisations et la disponibilité de réunir 493 engins qui prendront en charge le transport des citoyens vers les plages autorisées à la baignade durant toute la saison estivale.
Le programme comporte un volet contrôle et fouille des bus de transport, en collaboration avec les services de sécurité. Les transporteurs sont tenus de respecter le cahier des charges de l’exploitation des lignes attribuées.
Plus de 3100 exploitations recensées dans la wilaya dans le cadre du RGA
Le Recensement général de l’agriculture (RGA) a ciblé,
jusqu’à l’heure actuelle, plus de 3100 exploitations agricoles, a-t-on appris auprès de la Direction des services agricoles (DSA).
La cheffe du service des Statistiques et des investigations économiques de la DSA, Menad Yamina, a indiqué que sur les 13 207 exploitations agricoles réparties à travers l’ensemble du territoire de la wilaya, les 55 agents et les 11 contrôleurs mobilisés dans le cadre du RGA-2024, lancé sous le slogan : «Information précise, développement durable» ont recensé, jusqu’à l’heure actuelle, 3152 exploitations.
La même responsable a, par ailleurs, fait observer que l’opération se déroule dans des conditions favorables, ajoutant qu’elle est marquée par une large adhésion des agriculteurs et des éleveurs et les différents acteurs du secteur. Elle a précisé que le RGA est appelé à offrir des bases de données précises sur les acteurs de ce secteur d’activité, à savoir les agriculteurs et les investisseurs, à travers l’identification de la taille des exploitations, les superficies cultivées, la nature des cultures qui y sont pratiquées, les équipements d’irrigation, ainsi que l’évaluation des cheptels dans cette collectivité locale des Hauts-Plateaux du Centre-Ouest, où l’agriculture est la principale activité.