Mascara
Une décision de la wilaya interdit l’organisation de mariages et des obsèques
Le wali de Mascara, Abdelkhalek Sayouda, a pris la décision, samedi, d’interdire l’organisation des mariages et des obsèques, jusqu’à nouvel ordre, à travers le territoire de la wilaya.
Dans une déclaration à la presse, en marge du lancement d’une caravane de wilaya de sensibilisation sur les accidents de la route, le wali a indiqué que «la décision d’interdire l’organisation des mariages et des obsèques est intervenue après avoir observé un grand relâchement par les citoyens quant au respect des mesures de prévention contre la propagation du coronavirus, comme le port du masque protecteur et la distanciation sociale, notamment lors des événements sociaux, qui se sont répandus récemment, qui représentent l’environnement approprié pour la propagation du coronavirus». M. Sayouda a ajouté que la transgression de ces mesures, qui visent la préservation de la santé des citoyens et de leur vie, «obligera les autorités à prendre des mesures coercitives contre les contrevenants, dont la poursuite judiciaire».
Sur un autre plan, le wali de Mascara a appelé les conducteurs à «faire preuve de vigilance et de prudence lors de la conduite de leurs véhicules et à éviter les comportements inappropriés qui provoquent des accidents engendrant des pertes humaines et matérielles importantes». Une caravane de sensibilisation sur les dangers des accidents de la circulation a été lancée, samedi à la place «Emir Abdelkader», avec la participation de la direction du transport de la wilaya, des services de sécurité, de la protection civile et des scouts musulmans algériens, ainsi que des associations.
La caravane, qui sillonnera les 47 communes de la wilaya jusqu’à la fin du mois d’août prochain, visera les routes nationales, les chemins de wilaya et les aires de détente à travers le tronçon de wilaya de l’autoroute est-ouest.

Sidi Bel Abbés
Plus de 60 écoles primaires alimentées en énergie solaire
Pas moins de 64 écoles primaires de la wilaya de Sidi Bel Abbés ont été alimentées en énergie solaire, dans le cadre du programme de transfert énergétique, a-t-on appris des services de la wilaya. Une responsable au cabinet du wali, Benazza Amel, a indiqué que sur 116 écoles programmées pour leur alimentation en cette énergie propre, 64 écoles à travers les différentes communes de la wilaya ont été alimentées en énergie photovoltaïque, utilisée dans les salles de cours et autres infrastructures des établissements. La même source a ajouté que 46 écoles primaires ont été alimentées en énergie solaire par les panneaux photovoltaïques de l’entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbes, alors que 10 entreprises privées, activant dans le domaine des énergies renouvelables, ont pris en charge l’alimentation de 18 écoles en panneaux solaires.
L’opération a été prise en charge dans le cadre du fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales. Dans le cadre de cette opération, chaque commune a dégagé une enveloppe budgétaire pour alimenter au moins une école en énergie solaire, en attendant la généralisation de cette opération à travers l’ensemble des écoles primaires, indique la même responsable, signalant que toutes les lampes à haute consommation d’énergie électrique ont été remplacées par des lampes LED à travers les différents établissements scolaires et administratifs publics, ainsi que l’éclairage public.
Concernant l’utilisation des énergies renouvelables pour la fourniture de l’électricité agricole, plus de 140 millions DA ont été alloués, dans le cadre du programme du Fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales, pour alimenter les exploitations agricoles éloignées des réseaux électriques en énergie solaire.
Dans ce cadre, 40 exploitations agricoles réparties à travers les zones enclavées au relief difficile ont été alimentées en énergie solaire, en attendant l’extension de l’opération à d’autres exploitations, après avoir enregistré, à ce propos, un grand nombre de demandes de la part des agriculteurs. La même source indique qu’au vu de la demande en hausse de la part des agriculteurs pour l’alimentation en électricité rurale fonctionnant à l’énergie solaire, un programme pour alimenter 242 exploitations agricoles en cette énergie sera lancé, dans le cadre du même Fonds. Pour ce qui est du raccordement des habitations au réseau d’énergie solaire à travers les zones d’ombre, la même responsable a fait savoir que 260 millions DA ont été alloués pour le raccordement de 500 habitations en énergie photovoltaïque, en plus de la fourniture du gaz propane utilisé pour le chauffage.
Les services de la wilaya comptent initier d’autres opérations similaires, en raison de l’augmentation de la demande. Concernant l’alimentation des zones d’ombre en éclairage public fonctionnant à l’énergie solaire, quelques sites situés à Aïn El-Berd, Merine et Sidi Brahim ont été alimentées, en plus du raccordement d’un puits artésien en énergie solaire au niveau de la zone enclavée «Nif El-Egab» à Radjm Demmouche.
Cette dernière opération a été réalisée par une entreprise privée à titre de don pour fournir l’eau à 60.000 têtes de bétail et pour l’irrigation agricole. La wilaya de Sidi Bel Abbés œuvre également à enregistrer d’autres opérations, dans le cadre du programme de transfert énergétique pour généraliser l’utilisation des énergies renouvelables, notamment à travers les zones enclavées, avec l’apport de l’ENIE et des entreprises privées activant dans le domaine des énergies renouvelables.

 

tarif