Sidi Bel Abbès
L’organisation nationale pour la promotion de la Jeunesse et du travail réclame un hôpital à Marhoum
Le bureau local de à Sidi Bel Abbès a lancé un appel aux autorités de wilaya de Sidi Bel Abbès sollicitant leur intervention auprès du ministère de la santé et de la population pour inscrire un projet d’un hôpital dans la commune de Marhoum, située dans l’extrême sud. Le président de ladite organisation a adressé une requête au wali de Sidi Bel Abbés à travers laquelle, il a fait état de la situation de la polyclinique de la localité de Marhoum qui manque de spécialités médicales et de médecins spécialistes pour assurer une bonne prise en charge aux malades de la localité et d’autres communes qui relèvent de la daira de Marhoum, indiquant que ces derniers sont obligés de se déplacer à l’hôpital de Télagh ou au chef lieu de wilaya pour se faire soigner.
En raison du manque d’équipement et de personnel médical, les cas urgents sont transférés vers Telagh ou Sidi Bel Abbés, surtout lors qu’il s’agit d’un accident de la circulation, les blessés sont souvent évacués ailleurs. Le communiqué ajoute que la commune de Marhoum compte de nombreux jeunes diplômés de l’université, notamment des médecins, des administrateurs, des paramédicaux et des diplômés des instituts et centres de formation professionnelle, qui peuvent être recrutés au nouvel hôpital et les repêcher du chômage qui les ronge.
Les caravanes médicales déployées périodiquement par l’hopital de Télagh et de Ben Badis dans le cadre du rapprochement des soins médicaux des habitants des localités déshéritées, offrent les consultations spécialisées gratuites aux habitants de Marhoum. $Le signataire de la requête et porte parole des habitants espère que sa demande sera satisfaite afin que les habitants de Marhoum disposent d’un hôpital répondant aux normes requises, leur fournissant le service médical nécessaire et leur évite les frais du déplacement par leurs propres moyens.
Joint par téléphone, le directeur de wilaya de la santé publique et de la population de Sidi Bel Abbés a tenu à préciser que l’inscription des projets relève des compétences du wali et d’indiquer que la polyclinique de Marhoum est équipée de tous les moyens matériels nécessaires et des ambulances pour la prise en charge des malades, de plus son emplacement à proximité de deux localités Ras El Ma et Télagh équipées d’hôpitaux et qui lui sont distantes d’une quarantaine de kilomètres. Il a souligné que la réalisation d’un hôpital doit répondre à des normes, notamment la population qui doit atteindre 25000 âmes. Pour ce qui est des consultations spécialisées, il indiquera qu’une polyclinique ne peut être dotée de toutes les spécialités et donnant l’exemple du service de la maternité où est enregistré un accouchement par mois. Fatima Atmani

Tiaret
Relogement de 28 familles
Pas moins de 28 familles qui vivaient dans des habitations anciennes dans la ville de Tiaret ont été relogées, samedi, dans des logements décents, a-t-on appris du chef de la daïra, Noureddine Lazreg.
Le même responsable a indiqué que cette opération a été réalisée en coordination avec l’Office de promotion et de gestion Immobilière, notant que les personnes concernées résidaient dans du vieux bâti leur appartenant. Elles ont été transférées dans la nouvelle cité de 46 logements «Sonatiba» réalisés dernièrement.
L’opération se poursuivra pour inclure 352 familles vivant dans des habitations précaires dans le tissu urbain du centre-ville de Tiaret, à l’instar de hai «Chaib Mohamed» et hai «Khaldaoui Abdelwahab», dans le cadre d’une vaste opération visant la résorption de l’habitat précaire (RHP), a-t-on ajouté.
Par ailleurs, 993 familles du bidonville au quartier Karmane ont bénéficié de lots de terrains et d’une aide financière d’une valeur de 700.000 DA chacune, dans le cadre d’une opération lancée en mars dernier pour éradiquer ce site situé dans la banlieue-est du chef-lieu de wilaya.