Bousfer
Réalisation d’un réseau d’assainissement pour hai Felaoucen 
La wilaya d’Oran a bénéficié d’un programme d’urgence visant l’éradication de ces fosses septiques et le raccordement de l’ensemble des foyers au réseau d’assainissement. Les pouvoirs publics espèrent éradiquer le recours aux fosses septiques le plus vite possible, pour venir à bout de ces solutions dangereuses aux mains de personnes inconscientes. Dans ce cadre, la commune de Bousfer a débloqué une enveloppe budgétaire évaluée à 517 millions de centimes pour la réalisation d’un réseau d’assainissement au profit des habitants de la localité de Felaoucen. Une entreprise a été choisie pour la concrétisation des travaux dont la durée a été fixée à deux mois, indique-t-on. En effet, à cause de l’absence de réseau d’assainissement dans certaines localités de la wilaya, les habitants ont recours aux fosses septiques pour se débarrasser des eaux usées. Mais avec le temps cette solution devient un problème inquiétant. Les habitants de ces localités souffrent quotidiennement, et à longueur d’année, le martyre à cause des fosses sceptiques.  Les fosses septiques, procédé théoriquement fiable pour régler le problème du rejet des eaux usées temporairement prend une tournure inquiétante dans une bonne partie du territoire de la wilaya d’Oran où le problème d’absence de réseau d’assainissement touche plusieurs localités. Quand les fosses débordent et en période de chaleur l’air étouffe de par les odeurs nauséabondes qui se dégagent des fosses. A la faveur des opérations projetées par les pouvoirs publics locaux, les fosses seront éradiqués pour permettre d’installer de nouveaux réseaux d’assainissement des eaux usées et d’en finir avec ces solutions dangereuses pour l’environnement et pour la santé. Dans la wilaya d’Oran on dénombre 40.000 fosses, dont près de 36.000 fosses septiques ont été éradiqué durant les cinq dernières années, rappelle-t-on. 
Mehdi A

Hassi Ameur
Les habitants des constructions illicites bloquent la route
Pour revendiquer l’attribution de logements, hier matin, plusieurs habitants de constructions illicites à Hassi Ameur, commune de Hassi Bounif, ont bloqué la circulation automobile au niveau de la route qui mène vers le Centre d’enfouissement technique de cette municipalité. Cela a perturbé pendant deux heures la rotation des camions de collecte des ordures ménagères, à cause justement du blocage de l’accès au CET. Les protestataires se sont, ensuite, rendus au village de Hassi Ameur pour fermer la route principale, reliant la localité de hassi Bounif à celle de Gdyel, via Hassi Ben Okba à l’aide de pneus, de grosses pierres et de troncs d’arbre, à hauteur du lieudit «Le Virage», ce qui a nécessité l’intervention de la Gendarmerie nationale et du maire de Hassi Bounif pour calmer les esprits. A. Bekhaitia

 

tarif