Réalisation d’un silo de stockage d’un million de quintaux de céréales à Oued Tlélat
La DSA confirme l’approbation du projet
La direction des Services Agricoles (DSA) de la wilaya d’Oran a annoncé le lancement des démarches nécessaires pour la réalisation d’un silo de stockage de céréales d’une capacité de 1 million de quintaux, s’étalant sur 5 hectares au niveau de la commune d’Oued Tlélat dans la localité de Sidi Belkheir. Cette action intervient après l’approbation du budget du projet par la wilaya.
La réalisation de ce projet vise à accroître les capacités de stockage des céréales et à atteindre la sécurité alimentaire, conformément aux instructions du Président de la République.
Ce silo sera également relié au réseau ferroviaire afin de renforcer le transport logistique. Ce projet fait partie des 7 silos de stockage moyen respectivement implantés dans les communes d’El Kerma, Es-Sénia, Hassi Mefsoukh, Boutlélis et Oued Tlélat, d’une capacité de 5 mille tonnes chacun, pour lesquels un montant de 170 milliards cts a été alloué. Cette stratégie mise en place par l’Etat vise en premier plan à réduire la facture de l’importation du blé et exploiter davantage les capacités et le potentiel de notre pays qui assure déjà 75% des besoins en fruits et légumes, et enregistre des résultats encourageants cette année lors de la campagne moisson-battage.
Pour cette année la facture de l’importation des céréales sera encore revue à la baisse.
En chiffre, la quantité importée l’année dernière, a été estimée à 2.306.993 tonnes. Le blé dur occupe la première place en termes d’importation importés, suivi du blé tendre, ces deux types de céréales sont parmi les plus consommés sur le marché algérien.
La baisse des importations de céréales, selon les responsables du secteur agricole à Oran, reflète une amélioration de la production céréalière au cours de la saison écoulée.
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait ordonné de transférer immédiatement les projets des silos de stockage des céréales aux walis de la République, avec élaboration d’une étude exhaustive sur le dossier, sous la supervision directe du ministère de l’Agriculture, avec l’élargissement des capacités de stockage ce qui a été une nouvelle politique de l’Etat concernant la question de la sécurité alimentaire.
Des professionnels et experts du domaine agricole ont mis en exergue l’importance de la décision affirmant que cette décision permettra de conférer davantage de transparence en la matière, à réaliser l’autosuffisance céréalière et à assurer une sécurité alimentaire durable.
J.M

Conformément à un arrêté de wilaya
Fin de l’exploitation des trottoirs par les ateliers de mécanique
La wilaya d’Oran a récemment renforcé ses mesures contre l’occupation abusive des trottoirs par les ateliers de mécanique automobile, en réponse à l’arrêté n° 2226 du 30 juin 2024, émis par le wali.
En effet la sûreté de wilaya a annoncé par le biais d’un communiqué qu’en application de cette décision: tout contrevenant à cette décision s’expose aux sanctions prévues par la loi. Cette initiative vise à résoudre les problèmes persistants de pollution visuelle et de sécurité urbaine causés par les ateliers laissant des pièces de véhicules et des résidus d’huile sur les trottoirs. Ces pratiques non seulement détériorent l’esthétique des quartiers, mais représentent également un risque potentiel pour les piétons.
Les autorités locales, en collaboration étroite avec les forces de police de la wilaya d’Oran, insistent sur l’importance cruciale de maintenir la propreté et l’ordre dans les espaces publics pour promouvoir une image positive de la ville et améliorer la qualité de vie de ses résidents.
Elles appellent fermement les propriétaires d’ateliers de réparation automobile à respecter scrupuleusement cette nouvelle réglementation sous peine de sanctions sévères. Des contrôles réguliers seront mis en place par la police pour assurer la conformité avec cette interdiction.
Ces mesures s’inscrivent dans une série d’actions destinées à rehausser le cadre de vie des habitants d’Oran, en garantissant des espaces publics propres, sûrs et accueillants pour tous.
Mehdi A

 

 

 

tarif