Avec les restrictions liées à la pandémie de Covid-19
Le lancement de la saison estivale sera-t-il repoussé ?
Encore une fois, la saison estivale de cette année sera marquée par les craintes de propagation du Coronavirus. Même à ce jour, aucune décision n’a été prise par les autorités de la wilaya, les établissements hôteliers s’apprêtent à imposer des mesures de distanciation et de protection afin d’éviter tout soupçon de contamination.
Certaines wilayas du pays ont même annoncé que, l’accès aux plages ne sera autorisé qu’à partir du 1er juillet. A Oran, tout semble bien aller au niveau des plages qui sont d’ores est déjà envahies par les estivants. Des millions d’estivants sont attendus durant ce trimestre d’été. De quoi mettre tous les responsables sur le qui-vive, eux qui doivent travailler davantage pour assurer la réussite de cette saison, avec le rush qui devra atteindre son pic au mois d’août.
Quoi que ce flux dévoile également des points faibles dans la gestion notamment pour le transport vers la corniche oranaise, destination très prisée des visiteurs et des Oranais. Le rush des estivants et la dense circulation sont expliqués par l’arrivée massive des vacanciers venus de toutes les régions du pays, notamment ceux du grand Sud, qui eux s’accaparent la part du lion dans la mosaïque des wilayas présentes à Oran chaque année. Les amoureux de la grande bleue, espèrent ne pas subir la pression de l’année dernière lorsque les plages étaient interdites à la baignade jusqu’au mois d’août à cause du Covid-19. Cette année, ils appréhendent une autre période de restriction. Ce qui est sûr, c’est que les communes côtières ont entamé les opérations d’embellissement et de nettoyage de plages pour l’accueil des visiteurs.
Ces derniers peuvent profiter des installations et des équipements réalisés par les autorités des communes côtières, sous la houlette de la wilaya d’Oran. Selon un élu de l’APC d’Ain Türck, «aucune décision ne sera prise sans l’aval de la commission de suivi relevant du ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière, dans ces conditions exceptionnelles.
« En tout cas, nous nous sommes préparés à accueillir les estivants dans de bonnes conditions, en attendant l’annonce de l’ouverture officielle de la saison estivale», dira notre interlocuteur.
Mohamed B.

Exploitation touristique des plages
Sept établissements hôteliers de la corniche concernés
Le droit d’exploitation et d’utilisation des plages sera accordé à sept établissements hôteliers proches des stations balnéaires lors de la saison estivale 2021, à condition de garantir la gratuité d’accès aux plages, a-t-on appris mardi auprès de la direction du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial.
Sept hôtels, publics et privés, classés deux, trois et quatre étoiles situés dans les communes d’Ain El Türck, El Ançor et Bousfer recevront une licence leur permettant l’exploitation touristique des plages dans le but d’organiser cette activité, a souligné le directeur du secteur, Kaim Benamar Belabbès.
Cette procédure, en application de l’instruction ministérielle conjointe entre les ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, en date du 31 mai 2021, donne la priorité d’’octroi du droit de concession pour l’exploitation touristique et l’utilisation des plages adjacentes aux établissements hôteliers, a fait savoir la même source.
Ces établissements bénéficieront de l’autorisation d’utilisation touristique des plages à partir du 1er juillet prochain. A noter que les demandes d’obtention de ce droit sont déposées au niveau des services
communaux concernés. Cette licence accompagnée d’un cahier de charges où l’établissement hôtelier doit prendre en charge le nettoiement de l’espace attribué et veiller à ce que le matériel (tables, chaises et parasols) soit de bonne qualité et porte une couleur uniforme, en plus d’assurer la sécurité des estivants et délimiter la zone de baignade, indique-t-on.

 

tarif