Ils ont tenu, hier, un sit-in devant le siège de la wilaya
Enième action de protestation des souscripteurs AADL 2013
Hier, un autre sit-in a été organisé par les souscripteurs au programme de logement relevant de la formule location-vente piloté par l’AADL
(Agence de l’amélioration et du développement du logement) 2013 dont les dossiers ont été acceptés, mais qui ne peuvent pas accéder au site pour le paiement de la 1ere tranche.
Les protestataires et, après un mouvement observé la semaine passée devant le siège régional de l’ADDL à Bir El Djir, ont organisé, hier, un autre sit-in pacifique devant le siège de la wilaya. Des représentants des concernés ont été reçus, hier, par des responsables de la wilaya et la directrice du Logement selon leur déclaration.
Cette dernière leur a, notamment, indiqué que la wilaya d’Oran a bénéficié d’un important programme dans la formule AADL, et que leurs doléances seront transmises au ministère étudiées», selon leurs déclarations.
Pour rappel, les souscripteurs à cette formule d’accès au logement avaient tenu, la semaine dernière, un rassemblement devant la direction régionale de l’AADL sise à Bir El Djir, où ils avaient été reçus par le directeur régional de ce promoteur immobilier public, qui leur avait promis de transmettre leurs doléances au ministère.
Hier ils étaient des dizaines à se manifester devant le siège de la wilaya, avec de grandes banderoles pour dénoncer le «retard injustifié» dans le traitement de leurs dossiers, mais aussi avec un grand gâteau.
« Nous avons choisi de manifester avec un gâteau symbole de la paix. Nous voulons montrer que nous sommes des gens pacifistes», dira un représentant, avant d’ajouter: «Nous avons postulé à ce programme en 2013. Plus de 5 ans se sont écoulées et, nous n’avons toujours pas vu le bout du tunnel».
Nous sommes plus d’un millier à Oran, qui ont complété les dossiers et toutes les étapes des inscriptions, mais à ce jour, aucune suite n’a été accordée à nos demandes», dira un représentant des manifestants.
Ces derniers, selon leurs déclarations ont vu leur demande de logement à ce programme acceptées mais ne sont jamais parvenus à accéder à la plateforme numérique du site AADL pour avoir les ordres de versements de la première tranche. Ils revendiquent une intervention urgente et rapide à leurs revendications.
Ziad M

 

tarif